15/11/2006

Famagouste

 

Famagouste


S'il est permis de rêver sur un nom


Famagouste


Je cherche le fantôme de Durrell dans tes ruelles sans âge

Durrell et ses citrons acides

Les fruits ont pourri

C'est le fantôme de leur parfum qui court à présent dans tes ruelles sans âge


Famagouste

Où seul un accent a encore droit de cité

Où seul un langage tient comme on occupe un bastion


Famagouste

Au doux nom d'animal triste

D'animal triste post bellum


Famagouste

Je te rêve libre belle insouciante

Je te rêve toi même

Identique et cosmopolite


Famagouste



16:27 Écrit par Marco Bertolini dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Invitation Bonjour, je suis une amoureuse des mots, en tant qu’écrivain-auteur, rien d’anormal.
Je crois déceler en vous, le même plaisir, voilà pourquoi, si cela vous intéresse, je me permets
de vous inviter sur mon forum, pour partager ce bonheur d'écrire.

Sandra Forasté
Écrivain-Auteur Publié.
http://sandraforaste.aceboard.fr/i-217486.htm

Écrit par : SANDRA GERALDES-FORASTE | 14/12/2006

Les commentaires sont fermés.